Svetlana Sidenko: un rêve concrétisé au Québec

PAR FANNY BOUREL – LES AFFAIRES

« Je gagnais bien ma vie et je voyageais dans le monde entier, mais je rêvais d’être entrepreneure », explique Svetlana Sidenko.

Depuis son arrivée de Russie en 1997 avec son conjoint et leurs deux enfants, Svetlana Sidenko a non seulement repris tout son cursus universitaire en informatique à l’Université Concordia, mais elle a aussi cofondé Chapitre TI.

Une entreprise de consultation et de formation en TI qu’elle fait croître tout en suivant un doctorat dans son domaine d’expertise : la gestion des systèmes d’information.

En parallèle, elle enseigne également à l’École de gestion John Molson.

Le rêve de l’entrepreneuriat

Lorsqu’elle s’est lancée dans l’entrepreneuriat, en 2003, Svetlana Sidenko avait un bon poste de gestionnaire au sein du fournisseur de services informatiques pour l’aéronautique SITA.

« Je gagnais bien ma vie et je voyageais dans le monde entier, mais je rêvais d’être entrepreneure, explique-t-elle. Maintenant, SITA est l’un de mes clients. »

Desjardins, Loto-Québec ou encore Vidéotron ont aussi fait appel aux services de l’entreprise, qui a depuis peu des bureaux à Toronto et à Paris.

Au départ, Chapitre TI se concentrait sur la consultation, puis, en 2007, l’entreprise a également développé une offre de formation.

Miser sur la cybersécurité

Son champ d’action couvre entre autres la gestion des relations d’affaires, la gouvernance TI, la gestion de projet et de service, la cybersécurité ainsi que la mise en place d’outils de type CRM, par exemple.

En plus de ses 15 salariés, Chapitre TI collabore avec 15 formateurs que Svetlana Sidenko a tous formés personnellement. Des professionnels qui sont aussi des consultants en conseil stratégique.

« D’habitude, les gens sont soit formateurs, soit consultants, mais c’est important pour nos clients qu’ils soient accompagnés par des personnes connaissant bien l’industrie. »

Olivier Abecassis

Les commentaires sont fermés.